Ambae, l’île de non retour

 

Synopsis : Dans le film « Ambae, l’île du non-retour », nous suivrons le parcours d’une famille ni-vanuataise qui, du jour au lendemain, doit quitter l’île. C’est le cas de la famille Mala qui doit être évacuée vers Pentecôte, comme des milliers d’autres personnes. En les suivant au plus près et en recueillant leur témoignage, nous vivrons leur quotidien, celui de personnes déplacées fuyant une situation de crise. Qu’est-ce que cela signifie d’être « évacué » ? De quitter ses racines, l’île où on a grandi ? Quelles sont leurs peurs et leurs interrogations ? Font-ils confiance aux autorités et au gouvernement ? William et Nadia ont à peine le temps de rassembler leurs maigres possessions et doivent quitter au plus vite leur maison. Le couple ne dort plus : comment vont-tils nourrir leurs 5 enfants et leurs parents et membres de la famille qui vivent sous leur toit ? William connaît Pentecôte, il s’y est déjà rendu pour visiter des proches mais de là à s’y installer définitivement, il y a un grand pas. Il est né et a grandi à Ambae, c’est son île, il y parle son langage et connaît ses traditions. Le volcan, il le connaît bien, il a déjà vécu des éruptions, le Manaro Voui fait partie de lui et bien des histoires sont racontées sur le volcan, il y a souvent des blancs qui viennent l’étudier. Il connaît son altitude 1496 mètres et l’a même déjà escaladé, il peut en parler pendant des heures ! Selon le chef du village, Paul Vuhu, les vallées du sommet de la caldera sont considérées comme sacrées, c’est le paradis des esprits. Les ni-vanuatais sont persuadés qu’après leur mort, les esprits y vivent joyeusement pour l’éternité, même si le Manaro Voui est l’un des plus dangereux volcans au monde et surtout l’un des plus actifs ! La dernière éruption de 2016, William s’en souvient, il y a eu aussi celles de 2005 et de 1966, les anciens peuvent en parler ! Mais jamais personne n’a été évacué définitivement, comme aujourd’hui, c’est vraiment terrible. Nadia son épouse est triste : elle va devoir laisser ses souvenirs, toute son enfance à Ambae avec ses parents et grands-parents. Comme une page d’un grand livre qui se tourne, mais vers quel dénouement ? Elle laisse derrière elle un petit travail, famille et amis qui seront peut-être répartis dans différents endroits des îles de Maewoo et Pentecôte, ce ne sera plus jamais comme avant. Tous ignorent de quoi l’avenir sera fait. Il faut prier, beaucoup, pour que le volcan Manaro Voui se calme et qu’un jour peut-être, tous puissent revenir sur l’île d’ Ambae que certains ont déjà baptisée « l’île du non-retour ».

Format : Documentaire 52′.

Auteure/Réalisatrice : Nina Barbier.

Producteur : Jan Vasak.

Avec la participation de France Télévisions / Nouvelle-Calédonie 1ère.