Les couleurs de la République

 

 

Synopsis : Et si le prochain président de la République française en 2017 était…noir ? Fiction ou hypothèse crédible? Comme l’affirmait Aimé Césaire, homme politique et écrivain, auteur du concept de négritude, «les peuples noirs sont riches d’énergie, de passion qu’il ne leur manque ni vigueur, ni imagination». Soit, mais dans les faits, qu’en est-il ? Parmi les 577 députés élus aux législatives de 2012, seuls neuf sont issus de la diversité. Le profil type de l’élu pourrait se résumer à : « homme, blanc, de plus de 55 ans, appartenant aux couches sociales supérieures ». Les élus de l’actuelle l’Assemblée Nationale ne reflètent guère la société qui, elle, est diverse. Mais lorsqu’on vient d’une île ou d’un territoire d’outremer, marqué par un passé colonial, le plus souvent issu d’une famille modeste, l’accès à la vie politique de la République se révèle compliqué. Comment dans ce cas accède-t-on à la vie politique?

Dans ce documentaire, nous donnerons la parole à des élus issus de la diversité. Ministres, députés, secrétaires d’Etat, députés européens ou élus ultra-marins, nos intervenants seront choisis en fonction de leur parcours. Christiane Taubira, ex-ministre de la justice et garde des Sceaux sera notre grand témoin. Militante de l’intégration, anti-colonialiste, féministe et impliquée dans les combats liés à la diversité, elle accompagnera notre réflexion sur l’histoire et la place des élus issus des minorités. Femme, noire, elle assume pleinement sa «négritude». Amoureuse de la langue française, c’est par la littérature que l’ancienne ministre s’est fait une place en politique. Aimé Césaire, Leopold Sedar-Senghor, Gaston Monnerville font partie de ceux qu’elle admire et qui ont profondément marqué l’histoire des territoires d’outremer.

 

Durée : 52′

Auteure/Réalisatrice : Nina Barbier.

Producteur : Jan Vasak.

Chef monteur : Jérémy Leroux.

Diffuseurs : France Ô, Public Sénat et TV5 Monde.

Avec la participation du CNC et de la Région Guyane.